Vivre au présent

Variété de tulipes © Sophie-Luce Morin« Il ne s’agit pas de vivre dans l’instant : il s’agit de vivre au présent, on n’a pas le choix, mais dans un présent qui dure, qui inclut un rapport présent au passé (la mémoire, la fidélité, la gratitude) et un rapport présent à l’avenir (le projet, le programme, la prévision, la confiance, le fantasme, l’imagination, l’utopie, si vous voulez, à condition de ne pas prendre vos rêves pour la réalité). La sagesse n’est ni amnésie ni aboulie*. Cesser d’espérer, ou espérer moins, ce n’est pas cesser de se souvenir ni renoncer à imaginer et à vouloir ! » [A. Comte-Sponville]

Comte-Sponville, André. Le bonheur désespérément. Éditions Pleins Feux, Nantes, 2001, 112 p., p. 79.

*Aboulie : Trouble caractérisé par une diminution de la volonté, par une incapacité à agir, à décider. Source : Antidote.

Laisser un commentaire