Le célibat et la cafetière à piston

Cafetiere« Devant notre café du lendemain de la veille, je confie à Hope, d’une voix éteinte, qu’à cause de mon comportement puéril, je vais maintenant me retrouver seule tous les matins à boire mon café pressé dans ma cafetière à piston.

— T’es pas seule pour boire ton café aujourd’hui, je suis là. Et quand je partirai, ce soir, il te restera encore tes chats pour te tenir compagnie.

— Mais j’aimais ça, le café de la machine expresso électronique de Philippe qui me disait quand mettre le café, quand ajouter de l’eau, quand vider le tiroir à marc, quand détartrer…

— Je sens que tu es sur la voie de la guérison, Romy, déclare Hope sur un ton espiègle.

— Ah ouin ?

— Ouais… Alors que d’autres pleureraient le vide que l’être cher laisse dans leur vie après la rupture, toi, tu pleures la perte d’une cafetière. Si c’est une cafetière qu’il te manque pour faire ton bonheur, je t’en offrirai une pour Noël. »

Sophie-Luce Morin, Extrait de Ma Mercedes contre un tracteur, tome 1

Vous aimez cet extrait tiré du premier tome de Ma Mercedes contre un tracteur ? Envie d’en lire plus ? Contactez l’auteure pour recevoir un exemplaire dédicacé de ce roman par la poste.

Laisser un commentaire